communiqué Syndicat INFIN’IDELS

Marseille 14 septembre 2018

Une autre idel en détresse ses mots vont résonner longtemps dans mon esprit et celui du syndicat Infin’idels!

«  j’ai l’impression d’être traitée comme une meurtrière … je vais vraiment très mal ..

je fais semblant car pour moi je suis la pour remonter le moral de mes patients ….pas pour geindre….mais à un moment je ne peux plus rien…harcelée…j ai l’impression d être une  » meurtrière condamnée à perpétuité ….Suis vraiment pas au top…mais je dois me battre et sortir de cet enfer pour mes enfants …je te dis ça mais j ai juste envie de dormir longtemps …après 20 ans à me donner pour mes patients et pour mes enfants que j’ai élevé seule..

Je n’ai plus confiance en la justice ni à rien.

D ailleurs seuls les pourris s ‘en sortent..les autres crèvent d épuisement…… »

Ce message nous a été adressé par écrit: Cette idel a été hospitalisée!

STOP !

CELA FAIT DES ANNÉES que nous sommes confrontés à des cas semblables à celui ci 

Au départ nous avons été imagés comme étant un groupe de défense d’infirmiers FRAUDULEUX , nous avons été jugés , critiqués mis de côté , on a aussi essayé de faire croire que nous étions un groupe qui prônait la libération de la sécurité sociale car nous faisions passer des messages explicatif par rapport aux réalités d’un système .

Il ne faut pas confondre la dénonciation d’une convention arbitraire avec la libération de la sécurité sociale qui est un choix personnel sans aucun rapport !

Nous avons alerté sans répits , nous avons donné les marches à suivre en cas d’indus , nous continuons à communiquer toutes les infos qui pourraient être utiles et nous ne cesserons pas ,car c’est le devoir d’un syndicat d’informer la profession qu’il soutient 

Vous connaissez certainement l’historique de l’impact qui a recouvert notre profession du voile de la honte ,dans les journaux de presse à visée médiatique : « infirmiers fraudeurs , cabinet infirmier soupçonné d’escroquerie à la caisse de sécurité sociale …» 

Ensuite le rapport de la cour des comptes qui soudain certifie que les infirmiers libéraux « coûtent trop chers ».

S’en suit la réunion des syndicats avec Mme Huiller Député  au sein de laquelle ,cette dernière dénote « qu’il faut favoriser  l’intégration des structures » et notamment  que l’HAD est moins couteuse que l’hospitalisation complète.

Nous avons appelé à la mobilisation générale , nous étions à Paris , Marseille et d’autres villes

Nous avons demandé à tous les idels de facturer les soins gratuits par feuilles de télétransmissions .

Nous avons adressé des courriers aux Sénateurs et députés .

Nous avons écrit aux syndicats représentatifs afin de pouvoir porter notre appui au moment des négociations : un seul nous a répondu !

Force d’actions ,qui ne portaient pas leurs fruits ;nous sommes allés au Conseil d’Etat pour attaquer la notion de temps sur les actes de perfusions avec l’aide généreuse des dons d’infirmiers

Nous organisons des réunions interprofessionnelles avec tous les libéraux nous pouvons donc constater que les problèmes touchent toutes les professions libérales .

Nous avons rencontré deux syndicats hospitaliers qui ont échangé avec nous ils ont compris les problématiques des soignants en ville et constatent  tout comme nous que notre diplôme est bafoué 

Aujourd’hui notre Syndicat Infin’idels entend bien les actions des syndicats représentatifs ,mais nous ne retournerons pas en arrière pour répéter une action déjà entreprise et qui n’a pas abouti , ni pour entamer une action pouvant porter contrôle et indus sur trois années .

Notre position ce jour est très claire , nous avons donné procuration à la justice pour demander l’annulation de la notion de temps sur les séances de soins infirmiers .

Deuxième point ;nous demandons l’abolition et la revalorisation du tarif d’autorité ce qui permettra aux patients de pouvoir être remboursés si ils choisissent de travailler avec des infirmiers qui auront opté de ne pas être conventionnés 

Nous estimons que la convention de 2007 qui n’a été reconduite que par des avenant en ce jour de septembre 2018 ne fait que porter nuisance à toute une profession.

Les négociations qui perdurent ne résolvent en aucun cas les graves problèmes que nous rencontrons et qui s’aggravent .

Un syndicat se doit de se battre pour une collectivité d’infirmiers ce sera donc le combat d’INFIN’DELS pour les mois à venir 

Nous remercions toutes les personnes qui soutiennent notre combat journalier

Votre adhésion c’est votre décision

Syndicat INFIN’IDELS

La voix de votre considération

 

Espace membre